L’eau que nous buvons à La Celle Saint-Cloud emprunte aujourd’hui encore le même itinéraire que celui tracé avec ingéniosité au XVIIe siècle. Prélèvement, traitement, distribution, dépollution… L’eau parcourt un long chemin et fait l’objet d’une vigilance extrême à chaque étape. C’est le SMGSEVESC (Syndicat Mixte de Gestion du Service de l’Eau de Versailles et de Saint-Cloud) qui est responsable de la production et de la distribution de notre eau potable.

Cycle de l’eau

1 – Extraite dans la nappe souterraine de Croissy-sur-Seine, l’eau emprunte ensuite de grosses canalisations avant d’arriver à la station de pompage de Bougival.

2 – La station de pompage de Bougival relève l’eau brute à l’aide de onze forages jusqu’aux bassins de l’usine de Louveciennes.

3 – L’usine de Louveciennes traite quotidiennement 120 000 m3, assurant les besoins des 360 000 consommateurs des 24 communes du syndicat. Après consommation, nos eaux usées repartent de deux manières, utilisant des réseaux séparés.

4 – Les eaux pluviales sont rejetées dans le réseau d’assainissement public et vont se jeter dans la Seine.

5 – Nos eaux usées sont, pour leur part, acheminées vers la station d’épuration d’Achères. Elles sont d’abord débarrassées de leurs déchets les plus volumineux, évacués en incinération. Une opération de dessablage et déshuilage permet ensuite de séparer les particules les plus lourdes des plus légères. Enfin, des tamis et des décanteurs éliminent la pollution particulaire la plus fine. Un traitement biologique permet alors d’obtenir une eau dépolluée.

L’eau, un produit contrôlé

Avant d’arriver jusqu’à votre robinet, l’eau passe par six étapes de traitement pour être conforme aux normes en vigueur. Pour être potable, elle doit répondre à 63 critères, qui sont aussi bien des paramètres biologiques, physiques et chimiques que des critères organoleptiques (odeur, saveur). Avec environ 10 000 analyses par an effectuées sur le territoire du SMGSEVESC par l’Agence Régionale de Santé, l’eau est bien le produit alimentaire le plus contrôlé de votre vie quotidienne.

La sécurité avant tout

Plus de 850 km de canalisations acheminent l’eau depuis l’usine de traitement jusqu’aux utilisateurs. L’état des canalisations est suivi 24h/24 par le centre de contrôle de Louveciennes : des outils de détection en temps réel permettent d’identifier les fuites rapidement et de déclencher une intervention.


Cycle de l’eau

Un nouveau contrat et une baisse du prix de l’eau

Depuis le 1er janvier 2015, le SMGSEVESC a chargé la Société des Eaux de l’Ouest Parisien (SEOP) de faire fonctionner l’usine de production d’eau potable, d’exploiter le réseau de distribution d’eau et de répondre aux usagers du service. Ce nouveau service permet d’améliorer le confort des usagers, par une gestion performante du réseau de distribution (augmentation du taux de renouvellement des canalisations) et des services en ligne facilement accessibles (gérer son compte, être alerté en cas de fuite, recevoir ses factures par mail…). D’ici deux ans, temps nécessaire pour la construction de l’unité de décarbonation, l’eau du robinet sera adoucie, rendant inutile l’utilisation d’adoucisseurs individuels.De plus le prix de ce nouveau service est en baisse et induira une diminution des factures à consommation égale.

 


Facture d’eau

COMPRENDRE MA FACTURE D’EAU

1 – Le montant de votre facture est calculé sur la base de votre consommation.
Elle est relevée à votre compteur (consommation réelle) ou estimée. Elle est indiquée en m3 (1 m3 = 1000 litres). Votre facture d’eau est constituée de trois parties distinctes, permettant de prendre en charge le fonctionnement des services publics.

2 – La part production et distribution de l’eau potable
Elle représente le prix des investissements et des opérations nécessaires à la production de l’eau (captage, pompage, potabilisation) et à sa distribution jusque chez le client.

3 – La part collecte et traitement des eaux usées
Elle englobe les activités liées à la dépollution des eaux usées (collecte, transport, stockage, traitement) ainsi que leur retour au milieu naturel.

4 – La part organismes publics
Ces taxes et redevances concernent les investissements réalisés en faveur de la gestion de l’eau (protection des ressources, travaux de modernisation des collectes, système de dépollution, etc.) et les taxes. La SEOP facture et recouvre l’ensemble de ces redevances via la facture d’eau. Elle en reverse le montant à chacun des acteurs présentés ci-dessus.

Comment est fixé le prix de mon eau ?

Le prix du service de l’eau est fixé par chaque collectivité. Les écarts qui existent d’une collectivité à l’autre sont souvent dus à des différences géographiques, géologiques et climatiques. Ces différences conditionnent les investissements nécessaires à la production, à la distribution de l’eau potable ainsi qu’à la collecte et au traitement des eaux usées. Le niveau de service choisi par la collectivité, la densité de la population desservie, ou la saisonnalité, sont aussi des éléments déterminants.

PLUS D’INFOS
ww.etaso.fr
www.lyonnaise-des-eaux.fr