Entretien des talus SNCF

Pour la SNCF les végétaux bordant les voies ferrées sont source d’ennuis : chutes d’arbres et surtout de feuilles qui font glisser les trains, induisant des coûts d’intervention que la SNCF ne peut pas assumer. Elle envisageait donc de couper tous les arbres et de réaliser ensuite des fauchages réguliers.

Devant la mobilisation de la ville pour trouver une alternative sur mesure et acceptable, élus et responsable des services techniques de la ville ont parcouru les voies en compagnie de quatre représentants de la SNCF et de l’ONF. « Nous avons pu obtenir que ne soient taillés que les arbres qui posent un problème de sécurité, soit pour les trains soit pour les riverains, en laissant tous les autres » explique Jacques Franquet, Conseiller municipal délégué à la sécurité et aux transports. « Les talus devraient donc se trouver sérieusement éclaircis, mais la SNCF s’est quand même engagée à ce qu’un minimum d’arbres puisse demeurer, en préservant certaines espèces ». Afin de mieux faire comprendre cette opération, la SNCF a accepté d’organiser un rendez-vous sur place en juillet avec les riverains.

 

Abri-voyageurs

Profitant de la période estivale, la société JCDecaux a procédé à la remise à neuf de la quarantaine d’abri-bus installés sur la ville : remise en peinture, remplacement des vitres, des huisseries et des toits.

 

Grande Rue : enfouissement des réseaux aériens

Deux voies sont actuellement concernées : la rue Couturier et la Grande Rue (entre l’avenue de Louveciennes et l’allée de la Pavillonne). A noter que ces travaux nécessitent une intervention sur le domaine privé (raccordement de chaque habitation). La mise en souterrain des réseaux permet de supprimer les lignes qui défigurent notre paysage et contribue à l’amélioration de l’acheminement de l’électricité (section des conducteurs plus importante).
Calendrier prévisionnel de fin de travaux : septembre.