Pouvoir se déplacer est une condition essentielle de l’exercice de la citoyenneté. Si les nombreux investissements engagés par la Ville pour améliorer l’accessibilité de ses bâtiments ces dernières années ont déjà pu répondre aux attentes, une véritable stratégie patrimoniale au travers de l’Agenda d’Accessibilité Programmée (ADAP) a été mise en place.

Répondant aussi à une obligation légale l’ADAP est le fruit de la concertation entre les services techniques et les principaux utilisateurs des sites municipaux (services de la ville, associations) tout en tenant compte du travail déjà effectué depuis plusieurs années par la Commission Communale pour l’Accessibilité. Désormais finalisé et transmis au préfet, l’ADAP s’accompagne d’un engagement financier et d’un calendrier précis qui définit les projets prioritaires et ceux qui, étant liés à des projets urbains, seront réalisés ultérieurement.

Des contraintes fortes

Les spécificités topographiques de La Celle Saint-Cloud (ville très vallonnée avec des rues et des trottoirs parfois en forte pente et souvent très étroits) rendent l’accès à certains équipements publics compliqué pour des personnes en situation de handicap tout comme leur mise en accessibilité. L’accessibilité totale d’un patrimoine majoritaire-ment construit dans les années 60, 70 et 80 n’est probablement pas réaliste. C’est pourquoi la Ville s’est attachée à définir un ADAP réaliste et pragmatique, conjuguant intérêt général des Cellois et les solutions d’intégration les plus épanouissantes possibles pour les personnes porteurs de handicap.

Les priorités 2016-2019

Assistée par le Cabinet Pyramide Conseils, le même cabinet qui avait réalisé le diagnostic d’accessibilité de l’ensemble des bâtiments de la Ville en 2007, la Ville a défini les priorités suivantes pour la période 2016-2019 tout en respectant l’équilibre général du budget de la ville :

  • Groupes scolaires : 200 000 € HT
  • Equipements sportifs : 100 00 € HT
  • Crèches : 50 000 € HT
  • Equipements administratifs et sociocul-turels : 100 000 € HT
  • Autres bâtiments, quais de bus…. :  250 000 €
ADAP : tous concernés !

Propriétaires ou exploitants d’établissement recevant du public (ERP), les commerçants, artisans, professions libérales et professionnels de santé doivent eux aussi élaborer leur Agenda d’Accessibilité Programmée. La Ville a souhaité les accompagner dans la réalisation de cet objectif en organisant le 16 juin dernier en partenariat avec la Chambre de Métier et d’Artisanat et la Chambre de Commerce et d’Industrie, une réunion d’information sur ce nouveau dispositif. Plus d’une cinquantaine de personnes avait répondu présent.

Le PAVE

Pour une personne à mobilité réduite comme pour les poussettes, se déplacer en ville ne doit pas être un parcours du combattant. Si les travaux menés par la Ville incluent systématiquement la mise aux normes d’accessibilité pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR), qu’en est-il des réalisations pré-existantes ? Le
Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces Publics (PAVE) doit y répondre. Elaboré avec l’appui d’un cabinet d’études spécialisé dès 2016 il fixera l’ensemble des mesures et dispositifs à mettre en place.