Face à l’augmentation des signalements de la consommation de protoxyde d’azote par inhalation, l’arrêté municipal du 27 août 2020 interdit l’utilisation par les mineurs de ce gaz, qui, normalement destiné à un usage alimentaire, médical ou industriel, est trop souvent utilisé comme une drogue euphorisante, dont les risques toxiques sont désormais démontrés.

Lire l’arrêté

Le site de la MILDECA