image_pdfimage_print

L’adhésion de La Celle Saint-Cloud à la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc le 1er janvier 2014 correspond à un choix d’avenir ambitieux et réaliste. L’entrée dans Versailles Grand Parc permet à La Celle Saint-Cloud, tout en conservant son identité et ses spécificités, de bénéficier du patrimoine et des services d’une intercommunalité aux très vastes ressources et donc de peser plus efficacement sur des sujets importants, comme les transports, les grandes infrastructures, le développement économique ou encore la vidéoprotection.

Qu’est-ce que c’est ?

Versailles Grand Parc est un établissement public de coopération intercommunale qui a pris la forme d’une communauté d’agglomération. Le Grand Parc, devenu Versailles Grand Parc en 2006, est né en 2003 et regroupe aujourd’hui 19 communes.
Plusieurs communes peuvent décider de s’unir pour partager un certain nombre de compétences, obligatoires et optionnelles définies par la loi. Cette union permet de conduire, de façon solidaire, un projet commun d’aménagement de leur territoire. Seule condition : le périmètre doit être d’un seul tenant.
Lorsqu’une nouvelle commune souhaite rejoindre le groupement, l’assemblée communautaire doit donner un avis favorable, puis les conseils municipaux des villes membres se prononcent à la majorité qualifiée.

Quel territoire ?

En pensant et aménageant globalement son territoire de 12 400 hectares, Versailles Grand Parc assure une meilleure répartition des moyens et des compétences au service de ses 270 000 habitants (Source Insee 2011), pour développer durablement des pôles économiques majeurs de département.

 Quelles compétences et quel budget ?

Plusieurs types de compétences de la Commune sont transférés à Versailles Grand Parc favorisant ainsi la réalisation de grands projets dans le cadre de l’intérêt communautaire. Sont notamment concernés :

– L’aménagement du territoire (Grand Paris Express, Plaine de Versailles, accessibilité aux personnes handicapées),
– Les transports (développement de l’offre, les circulations douces),
– le développement économique (accompagner les créateurs d’entreprises, créer de nouveaux espaces, soutenir les filières d’avenir),
– la politique de la ville (la vidéoprotection, soutien aux missions locales),
– l’environnement (gestion et traitement des déchets, approvisionnement en eau potable, lutte contre la pollution),
– l’organisation d’événements culturels,
– l’habitat (Programme Local de l’Habitat Intercommunal, aide à la construction de logements).

 Quel fonctionnement ?

La communauté d’agglomération est actuellement présidée par François de Mazières, Député-maire de Versailles. Il est entouré d’un bureau, composé de 17 maires qui sont les vice-présidents et d’un conseil communautaire.
Le bureau de Versailles Grand Parc correspond à l’éxécutif de la Communauté d’agglomération. Elu par le conseil communautaire, il est chargé d’analyser et de valider les projets qui émanent des commissions.
Le conseil communautaire vote l’ensemble des projets de Versailles Grand Parc. Cette assemblée est composée de 64 membres élus lors élections municipales.

Carte des 19 communes