Juin 2021

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Le 25 mai 2020, le conseil municipal élu le 15 mars, était, enfin, installé. Un an est donc passé, fait de confinements et de déconfinements, de nouvelles dramatiques mais aussi de sursauts. Personne ne pouvait imaginer une telle année. Puisse ce confinement être le dernier ! Si le vaccin est une des clefs, nous le savons, l’attitude de chacun sera déterminante : maintien des gestes barrière, prudence dans les regroupements. Mais ne gâchons pas notre joie de retrouver les restaurants, notre cinéma, le théâtre, les magasins, de sortir, de partager de bons moments avec ceux qui nous sont proches. Pendant cette longue année, la priorité de l’équipe municipale fut d’être présente auprès de nos concitoyens, durement touchés, certains par la maladie ou la crise, tous par la vie quotidienne devenue difficile : parents, enfants, jeunes, seniors. Tous ont peu ou proue subi les conséquences de cette pandémie. De la confection des masques, à l’organisation de la vaccination pour ceux qui en avaient besoin, en passant, par la mise en place d’un centre de dépistage Covid, à l’accueil des enfants de soignants, au soutien concret au commerçants, la Mairie et ses équipes a toujours pris sa place pour soutenir les cellois. Mais, ce sont aussi toutes les actions discrètes des associations, l’entraide entre voisins, le soutien entre générations et dans les familles qui ont permis de traverser ces longs mois. Nous espérons que notre ville retrouvera bien vite son dynamisme et sa joie, mais que les liens créés ne seront pas oubliés.

Valérie Laborde
ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Dans son dernier édito le Maire nous incitait à voter pour les futures élections départementales et régionales. C’est tout à fait louable et civique. « Le vote de chacun a son importance ». « Être Maire » est un travail à plein temps répète t il sans cesse aux cellois et c’est vrai. Alors peut-on raisonnablement cumuler la mairie, la vice-présidence en charge des finances de Versailles Grand Parc, et vouloir être candidat aux régionales en juin. Pourtant il y a beaucoup à faire dans notre ville, car les belles promesses de campagnes sont loin de se concrétiser. La rénovation du quartier de Beauregard n’est à ce jour que mirage. Pour le cœur de ville et la médiathèque dont les travaux devaient commencer il y a plusieurs années nous n’avons que du virtuel et rien de concret car rien n’est budgété cette année pour des travaux. Affirmer dans la tribune de mai « la police municipale sera bientôt pleinement opérationnelle » alors qu’au conseil municipal de mars on nous parlait d’un recrutement en cours d’une personne, alors même que la délinquance dans notre ville augmente est pour le moins contradictoire. On ne peut que partager l’idée d’une année de l’arbre, mais ne pas accepter les dépôts de branches et autres gravats en lisière dans l’axe de vision d’une caméra de vidéo protection manifestement défaillante. En cette période d’un retour à une vie presque normale, nous remercions chaleureusement les soignants, enseignants et tous les bénévoles qui depuis de longs mois sont au service de tous.

Jean-François Baraton, Isabelle Toussaint, Stéphane Michel, Carmen Ojeda-Collet
ambition-celloise.fr

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Dans son éditorial de Cellois Infos de mai, notre maire, insistant sur l’engagement collectif et solidaire des élus du Conseil départemental, nous invite à voter (à bien voter ?) lors des élections des 20 et 27 juin prochain. Nous ne pouvons qu’approuver cette invitation. Nous constatons cependant que la majorité actuelle du Conseil départemental des Yvelines, dont fait partie notre représentante élue de la Celle Saint-Cloud, n’a absolument pas travaillé dans le sens de l’amélioration des solidarités. Les politiques d’aide sociale en faveur de la santé, des seniors, ou de l’accompagnement des jeunes mineurs, y compris demandeurs d’asile, sont particulièrement affectées depuis 6 ans. Très concrètement, dès 2016, l’importante subvention annuelle du département au CPEA – Comité pour la Promotion de l’Enfance et de l’Adolescence – de notre ville a été complètement supprimée, sans aucune discussion. Les éducateurs du CPEA accompagnent les jeunes cellois en difficultés (déscolarisation, insertion professionnelle, comportement inadapté ou délictuel, problèmes familiaux), notamment ceux qui sont livrés à eux-mêmes. Or, nous sommes tous d’accord pour reconnaitre l’importance de l’action du CPEA dans notre politique de prévention, certainement aussi utile qu’un renforcement des effectifs de police intervenant dans notre commune. Nous sommes, tous bords confondus, d’accord pour dénoncer ce scandale, mais il s’agit de faire plus que dénoncer. Donc votons les 20 et 27 juin, votons bien !

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com

Mai 2021

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

La sécurité des personnes et des biens, qui ne saurait reposer sur un seul outil de politique publique, recouvre en réalité de multiples dimensions. Chacun est acteur et responsable du bien commun, comme l’illustre l’engagement de nos concitoyens dans « Participation Citoyenne » ou « Voisins vigilants ». A la Celle SaintCloud, nul ne peut ignorer les actes irresponsables de certains, peu soucieux de la sécurité des autres, comme les rodéos à moto. Bien que la police nationale soit présente sur notre territoire et prête à intervenir 24/24, 7/7, les personnes témoins d’agissements à caractère délictueux sont invitées à composer le 17 pour signaler ces faits. La police municipale, bientôt pleinement opérationnelle après une montée en charge nécessaire, accompagne l’action publique. Elle s’appuie sur un réseau de vidéosurveillance qui couvre la totalité des quartiers. Les bailleurs et les résidences ont aussi leur rôle à jouer pour signaler les difficultés et les prévoir. Enfin, il ne faut pas oublier l’action fondamentale des acteurs de terrain, CPEA et associations, qui contribuent à la responsabilisation des jeunes et aident à lutter contre l’individualisme et le désœuvrement. Enfin, en lien avec le Parquet, la procédure de « rappel à l’ordre » réunit élus, jeunes et parents, pour une vraie responsabilité dans la ville.

Benoît Vignes
ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Notre ville compte officiellement 21237 habitants ; Administrativement, au-dessus de 20000, cela lui confère des droits spécifiques. L’objectif du maire d’arriver à 25 000 cellois dans les prochaines années n’apportera aucun droit supplémentaire. La natalité diminuant, il faut construire. Les 250 logements du cœur de ville seront un jour réalisés, mais ne suffiront pas. La construction des 48 logements avenue Corneille, 149 à Beauregard avenue de Hirsch et 68 avenue Jean-Moulin est actée, ne suffira pas. Il lui faudrait construire 500 supplémentaires majoritairement à Beauregard ! Avoir plus de logements engrange des ressources fiscales, mais pas des bailleurs sociaux exonérés de taxes foncières pendant 15 ans. L’autre argument concerne la qualité de l’habitat. Nous souhaitons évidemment des logements dignes et accessibles aux personnes à mobilité réduite, mais ceux qui seraient construits seraient en très grande partie occupés par de nouveaux arrivants au détriment de cellois en demande. Rien ne justifie une augmentation de population entrainant un accroissement du nombre de voitures en circulation, au détriment de l’environnement et obligeant à adapter l’offre scolaire et périscolaire. Améliorer la qualité de vie est nécessaire. Pour notre groupe, la seule solution est la démolition-reconstruction. Enfin, une partie du parc locatif de la ville est vétuste, pire certains logements insalubres sont inoccupés depuis plusieurs années ; il faut les réhabiliter de toute urgence.

Jean-François Baraton, Isabelle Toussaint, Stéphane Michel, Carmen Ojeda-Collet
ambition-celloise.fr

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Que la crise sanitaire s’éloigne rapidement ou pas, il est clair que les problèmes sociaux créés par cette crise vont perdurer bien après la fin de celle-ci. Alors, la fracture sociale entre ceux qui disposent des moyens de « redémarrer » facilement et ceux qui se trouvent en profondes difficultés risque de se creuser. Même si dans notre ville, favorisée socialement, le problème est moins visible, il est indispensable de réagir là où cela est possible et de lutter contre les discriminations. es cantines scolaires. Les écoles ont bien du mal à assurer une bonne continuité pédagogique. Des étudiants sont confrontés à d’énormes problèmes financiers. Des personnes sont en difficultés pour accéder au numérique. Il faut donc chercher de manière active ceux qui ont besoin d’un appui ou d’une aide, même s’ils n’en font pas directement la demande, et leur répondre au mieux. Pour ce qui concerne des besoins matériels, notre commune s’honorerait à mettre en place une aide directe, comme le font d’ores et déjà d’autres villes. Pour ce qui concerne le besoin d’un appui numérique, l’espace André Joly doit pouvoir apporter l’aide nécessaire. Enfin, en ce qui concerne les écoles et leur organisation, il apparaît indispensable de mieux écouter les équipes pédagogiques, qui sont avec nos enfants au quotidien, et de mieux former les éducateurs périscolaires qui ne doivent pas être de simples surveillants.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com 

Avril 2021

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Le Parlement étudie actuellement le projet de loi « relatif à la lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets ». 69 articles lui sont consacrés touchant à tous les aspects de nos vies quotidiennes. Les sujets sont d’importance et depuis longtemps pris en compte par l’équipe municipale. Souvent opposées, l’écologie et l’économie doivent au contraire s’unir pour apporter des solutions efficaces et acceptables par tous. Nous n’avons, bien sûr, pas attendu ce projet de loi pour œuvrer à la préservation de notre environnement et par la même apporter notre contribution à ce défi majeur auquel nous devons faire face. Ainsi nous avons sensibilisé nos jeunes à la beauté de la nature et à sa nécessaire préservation lors de notre journée automnale « nettoyons la forêt ». Nous avons diminué notre consommation d’énergie alors que les besoins augmentaient, avec le remplacement de l’ensemble des chaufferies de la ville, nous avons apporté un soin tout particulier à la rénovation de l’école Morel de Vindé et du Carré des Arts, nous avons développé les circulations douces et mis à disposition des véhicules électriques…Cet impératif environnemental fait également partie intégrante du projet de rénovation de Beauregard et du projet Cœur de Ville. Ces actions, qui mobilisent l’ensemble des élus et des services, s’inscrivent dans la durée et n’ont qu’un seul but : préserver notre cadre de vie et laisser à nos enfants un environnement sain où il fait bon vivre.

Geneviève Salsat
ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Un an déjà ; chaque jour nous espérons des lendemains meilleurs ; pourtant rien à l’horizon. La covid ? Non, les promesses électorales du Maire. Les faits de délinquances augmentent sur notre ville faisant les « choux gras » de la presse et toujours pas de police municipale pourtant promise pour fin 2020. Lors du dernier conseil municipal un point a été fait sur ses grands projets. La médiathèque, dont nous n’avons toujours pas vu la version modifiée, serait opérationnelle fin 2023 ; mais est-ce envisageable sachant qu’aucune inscription budgétaire n’a été faite cette année pour son financement, donc aucun marché public ne peut être lancé pour sa réalisation. Pour le cœur de ville, même histoire, c’est toujours pour l’an prochain. La loi oblige à des fouilles archéologiques ; espérons qu’on ne trouvera pas un morceau de poterie retardant de plusieurs mois le début des travaux. Pour le quartier de Beauregard, la seule certitude est la construction de 71 logements supplémentaires s’ajoutant aux 78 dont les travaux ont été arrêtés de longs mois, sachant également que la ville n’aura un droit d’attribution que sur une dizaine d’entre eux. Pour la rénovation et l’amélioration du cadre de vie, il faudra patienter longtemps car le financement ne dépend pas de la ville, et la construction programmée d’autres logements nécessite, la modification du plan local d’urbanisme. La crédibilité d’un élu passe par le respect de ses engagements.

Jean-François Baraton, Isabelle Toussaint, Stéphane Michel, Carmen Ojeda-Collet
www.ambition-celloise.fr

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Les contraintes liées à la pandémie de Covid imposent des règles qui nous conduisent à restreindre nos relations avec notre entourage proche, et plus encore, avec ceux que nous étions amenés à rencontrer moins régulièrement, en particulier dans des cadres associatifs. Il est donc indispensable de maintenir des contacts afin de ne pas rompre les réseaux qui participaient de manière essentielle à notre vie locale. Par exemple, nous avions obtenu, lors d’un mandat précédent, la création de conseils de quartiers qui, même si nous n’étions pas très satisfaits de la manière dont ils fonctionnaient, contribuaient à la remontée d’informations, de propositions, qui étaient en mesure d’orienter les décisions municipales. Depuis plus d’un an, aucune réunion de ces instances n’a eu lieu, et il s’ensuit que nous disposons de beaucoup moins d’informations sur les préoccupations des cellois. Il nous semble donc essentiel de réactiver très rapidement ces conseils, en présentiel si cela peut être organisé dans des salles d’une taille suffisante, ou par télé conférence si cela n’est pas possible. Il en va de la démocratie locale, dans une période où nous, élus d’opposition, avons le plus grand mal à obtenir des informations par d’autres biais que les réunions officielles, conseils municipaux ou réunions de commissions.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com 

Mars 2021

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

En cette période compliquée, les jeunes voient leur avenir avec difficulté et appréhension. La ville, les associations et les partenaires sociaux s’adaptent pour les aider. Plusieurs jeunes se sont vus proposer des stages à la Ressourcerie et au Domaine Saint François d’Assise ; le CPEA a accueilli cinq stagiaires en informatique. L’insertion notamment professionnelle est une affaire pluridisciplinaire dont la réussite dépend de plusieurs facteurs. Nous avons ainsi fait évoluer au fil des années l’Espace André Joly pour qu’il offre un lieu d’accueil unique qui permette de traiter en première approche une demande dans sa globalité. Nous souhaitons maintenant aller plus loin. Le fil conducteur est le même : améliorer le service rendu aux personnes en insertion et répondre, avec les associations et les partenaires, à leur spécificité (jeunes, adultes, personnes éloignées de l’emploi). Le « Hub » de l’insertion, qui réunit le CPEA, CBL Réagir, la Mission locale et Dynamique emploi, s’efforce de mieux répondre aux besoins, en permettant un maillage territorial, et d’agir plus rapidement sur les différents facteurs qui conditionnent l’insertion sociale et professionnelle. Nous voulons, par exemple, créer une bourse aux stages qui repose sur une idée simple : mettre en rapport des jeunes ayant des difficultés à trouver un stage et ayant peu de réseau professionnel avec des entreprises pouvant accueillir un stagiaire.

Dominique Pagès
ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Nous avons la chance d’habiter une ville dont plus du tiers de sa superficie est en espaces verts et forêts. De nombreux arbres sont remarquables comme ces dizaines de séquoias à Beauregard, ces cèdres sur d’autres quartiers, sans oublier ce magnifique ginkgo biloba, l’arbre aux 40 écus, dans le centre, et tous ces chênes et châtaigniers centenaires. Le parc de la grande terre, ancienne pépinière, est également richement boisé. Si ce rapide panorama peut paraître idyllique, il ne faut pas oublier les forêts qui nous entourent gérées par l’office national des forêts (O.N.F). Si certaines coupes sont nécessaires nous sommes étonnés de la façon dont elles sont effectuées. Les parcelles concernées sont concédées à des entreprises dont la raison principale est le profit loin des préoccupations écologiques. La maladie de l’encre, qui s’attaque aux châtaigniers, ne peut justifier à elle seule les trous béants laissés par les machines d’abattage ; les nombreux promeneurs des bois de Saint-Cucufa en sont témoins. Les sous bois et sentiers sont devenus impraticables et sous couvert de biodiversité un enchevêtrement de branches jonchant le sol y interdit l’accès pour plusieurs années L’année de l’arbre proposée par la municipalité, est une excellente initiative. Par courrier courant janvier, nous avons demandé au Maire une réunion pour pouvoir en parler, voire y apporter notre concours ; Ce matin 11 février une réponse d’attente ; une réunion entre 5 personnes paraît incompatible pour raisons sanitaires !

Jean-François Baraton, Isabelle Toussaint, Stéphane Michel, Carmen Ojeda-Collet

ambition-celloise.fr

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Nous avons souhaité faire de la lutte contre le bruit un axe fort de notre mandat en cours. Nous pourrions donc nous réjouir de voir que la majorité municipale répond à notre demande dans une pleine page dans le Cellois Info de février. Malheureusement, si nous relevons avec plaisir le net progrès des nouvelles rames de la ligne SNCF L, très silencieuses, il y a encore énormément à faire en matière de nuisances sonores automobiles. En effet, nous n’avons jamais eu connaissance du résultat des mesures effectuées avant et après la construction du mur anti-bruit le long de l’A 13 malgré nos très nombreuses demandes. Et, si le bruit de l’autoroute est peutêtre un peu assourdi, il reste toujours extrêmement gênant pour ses riverains. Par ailleurs, de nombreuses résidences doivent supporter un certain nombre de véhicules dont les pots d’échappements ne sont évidemment pas aux normes légales, le long de la côte de la Jonchère, de l’Avenue Duchesne, de la RD 307 (Elysée 1 et 2, Bel Ebat, Beauregard, Petit Beauregard, et les petites résidences de l’Avenue Duchesne) : ainsi, un seul véhicule peut réveiller des milliers de personne lors de son passage au milieu de la nuit. La réponse technocratique de la majorité sur des « seuils moyens satisfaisants » n’est tout simplement pas acceptable. En dehors de l’aspect répressif de la réponse à donner à ce problème il est d’ores et déjà possible de mettre en place des mesures de ralentissement physique de la circulation, ou des radars pédagogiques.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com 

Février 2021

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Depuis près d’un un an, la COVID 19 fait la une des journaux télévisés. Nous avons tous dû faire preuve d’agilité pour nous adapter rapidement aux décisions gouvernementales, elles-mêmes dictées par les scientifiques qui découvraient au jour le jour cette nouvelle maladie et ses conséquences. Des ateliers de confection de masques, puis la distribution des masques commandés par la région, VGP, le département ; l’organisation avec les enseignants et parents d’élève, avec des directives souvent mouvantes et contradictoires, de la réouverture des écoles, qui est et reste une exception française ; le passage au télétravail de nombreux employés ; et enfin l’adaptation des marchés aux contraintes de distanciation sociale, l’accompagnement des entreprises Celloises vers le numérique et le soutien aux commerçants, bref tout autant d’actions d’accompagnement réalisées avec succès et dont nous sommes fiers. Nos équipes, élus et fonctionnaires de la commune, sont restées mobilisées et ont assuré sans faiblir leurs missions quotidiennes mais aussi le suivi des dossiers stratégiques pour notre commune tels que le Coeur de ville ou la rénovation du domaine de Beauregard. Alors que tous étaient mobilisés, certains n’hésitaient pas à poursuivre des démarches guidées par le seul ressentiment. Le tribunal administratif de Versailles y a mis un point final, le 22 décembre 2020, en rejetant définitivement le recours en annulation des élections municipales du 16 mars, déposé par le groupe Ambition Celloise.

Olivier Moustacas

ensemblepourlcsc@gmail.com 

Ambition Celloise

Notre ville compte deux collèges. Si la partie éducative relève de l’Education Nationale, le fonctionnement et les investissements sont à la charge du département. Le collège Victor Hugo a été entièrement refait, et pour réaliser le parvis le Maire a accepté la démolition de 9 logements communaux sans contrepartie. Le collège Louis Pasteur va être totalement reconstruit ; les travaux prévus cette année sont décalés à la rentrée scolaire 2022. Nous sommes très favorables au mieux être de nos collégiens et leurs professeurs, mais de nombreuses questions se posent : un collège provisoire serait érigé au stade Guibert à 1,2Km de l’actuel ; quid des transports scolaires, de la sécurité d’un site ouvert… La démolition du bâtiment administratif qui surplombe les nouveaux sanitaires de l’école élémentaire (coût : 250 000E) entrainera- t-elle leur destruction ? Le gymnase du collège est municipal et permet à nos écoliers d’y aller prioritairement. Le Maire a décidé de s’en séparer sans contrepartie, et d’autoriser le département à en reconstruire un autre en bordure de l’avenue de Circourt. Quel sera son fonctionnement pour nos élèves, les associations sportives notamment les week-end et quel sera l’impact sonore et environnemental pour les riverains? Nous demandons, avant que ce projet ne soit totalement finalisé, une réunion publique avec et les responsables du département et le Maire pour lever les doutes légitimes des cellois afin que sa réalisation soit acceptée par tous.

Jean-François Baraton, Isabelle Toussaint, Stéphane Michel, Carmen Ojeda-Collet

ambition-celloise.fr

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Le conseil municipal du 15 décembre dernier a été l’occasion, pour la majorité municipale, de faire le point sur le nombre de logements sociaux dans notre ville. Malheureusement, une nouvelle fois, cette présentation n’a pas été correcte, puisque le Maire nous a annoncé que nous disposons d’ores et déjà de 38% de logements à caractère social, alors que la réalité est que nous n’en sommes aujourd’hui qu’à 17% ! En effet, le Maire comptabilise tous les logements du domaine de Beauregard dont une large majorité n’ont pas été attribués sous des critères de revenus maximum. Les faits précis sont les suivants : sur les 8547 résidences principales de notre ville, 1444 sont reconnues par l’Etat comme « sociales », et 264 sont en cours de reconnaissance, car en construction ou en projet. Par rapport à notre obligation légale d’arriver à 25% en 2025, si nous faisons le calcul, nous avons donc 429 nouveaux logements sociaux à créer avant 2025 (en comptant les 264 en cours comme acquis). Il faudra d’ailleurs y ajouter 25% des nouveaux logements en projet (coeur de ville, M de Hirsch, Ave Jean Moulin)En réalité, le discours du Maire est une manière de faire croire que nous répondons d’ores et déjà à notre obligation, et que nous n’avons pas à créer de logements sociaux hors de Beauregard, notamment dans le nouveau centre-ville. Notre conviction, qui est inscrite dans la loi, c’est que les logements sociaux doivent être repartis de la manière la plus harmonieuse possible dans toute la ville.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com 

Janvier 2021

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Il est temps de tourner la page de 2020 ! Dès 2021, nous proposons aux jeunes cellois de prendre toute leur place dans notre ville, en les associant aux différents projets d’avenir. C’est notre souhait de transmission des savoir-faire et des passions. Transmission, c’est une valeur qui nous tient à coeur, car elle permet aux plus jeunes de devenir acteurs dans la vie collective ! Soyons à l’écoute des jeunes cellois, de leurs préoccupations, de leurs idées. A travers des échanges, dans les écoles, dans les associations, ou entre les générations, ou au sein du « Conseil des jeunes » qui, chaque année, choisit et réalise un projet concret et utile pour tous, chaque jeune peut participer à la vie locale. Dans les grands projets menés par la municipalité, comme la médiathèque et l’espace numérique qui y sera hébergé, chaque jeune peut trouver sa place, tout en développant avec les autres des liens nécessaires au bien-être de tous. Nous voudrions que ces projets qui concernent fortement les jeunes soient le plus largement approuvés par le Conseil Municipal. En ce début d’année, nous souhaitons à chacun et à chacune une très bonne année 2021, riche de projets et d’engagements !

Juliette Decaudin, Laurent Dufour, Olivier Gonzales

ensemblepourlcsc@gmail.com 

Ambition Celloise

L’année 2020 s’achève ; annus horribilis ! Que de souffrances et de doutes pour l’avenir, mais surtout nos sincères remerciements à tous ceux qui se sont engagés totalement dans cette bataille vitale notamment dans notre ville : le personnel médical, les enseignants, le personnel communal, les associations caritatives et tous ces anonymes qui ont fait passer l’intérêt général avant leur cas particulier. Que 2021 soit une belle année pour tous les Cellois. Elus, nous souhaitons plus de conseils municipaux permettant d’avoir du temps pour échanger ; que les projets soient mieux élaborés et présentés dans leur version définitive avant toute décision. Nous souhaitons que les équipements sportifs soient accessibles à tous notamment l’été, de même pour la MJC et le cinéma du théâtre avec une programmation estivale. Nous demandons avec insistance la création d’une véritable police municipale, et l’augmentation sensible des caméras de vidéo protection pour enrayer la délinquance croissante sur notre commune. Nous voulons que la rénovation de nos écoles se fasse dans un souci d’accessibilité pour tous et de qualité thermique de ces bâtiments vieillissants. Nous demandons que tout projet intègre un volet environnemental concret. Pour 2021, nous souhaitons à toutes les associations culturelles, cultuelles, sportives et autres une rapide reprise d’activité pour le plus grand bonheur de leurs adhérents. Excellente année à tous ; espérons que nous allons vers de beaux jours.

Jean-François Baraton, Isabelle Toussaint, Stéphane Michel, Carmen Ojeda-Collet

ambition-celloise.fr

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Que peut-on nous souhaiter collectivement, au vu de l’année très difficile qui vient de s’achever, pour 2021 : en finir avec le Covid et de relancer l’économie comme si rien ne s’était passé ? Non, il faut en finir avec le Covid et en tirer les leçons pour l’avenir de notre société. En effet, la crise sanitaire dont nous pouvons espérer sortir en 2021 amène à confirmer les conclusions de l’accord sur le climat et nous invite à sortir de la course en avant, sans fin, de la mondialisation et de la surconsommation. En France, nous sommes engagés par cet accord, et devons diviser par 6 notre empreinte carbone d’ici 2050. Pour y parvenir, il sera essentiel de mettre en oeuvre les Conclusions de la Convention Citoyenne pour le climat, ou des dispositions permettant d’arriver au même résultat. Il est à craindre que le Gouvernement n’ait pas suffisamment intégré cette nécessité, et nous nous devons, à tous les niveaux, y compris municipal, de répondre . cet enjeu vital. Chacun sait, désormais, que l’échelon municipal a un rôle essentiel en la matière. Nous devons donc mettre dans notre ville une priorité forte sur une forme de relance verte, tout particulièrement à travers les transports collectifs, l’accompagnement de la rénovation thermiques des bâtiments, et la dynamisation des commerces et services de proximité, en privilégiant les circuits courts. Nous vous souhaitons donc une année 2021 de croissance douce, écologique et solidaire.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com 

Décembre 2020

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Avec plus de 800 entrepreneurs notre ville a l’un des tissus économiques les plus denses de l’agglomération Versailles Grand Parc. Pour valoriser ce capital des projets majeurs se préparent mais déjà de nombreuses actions sont engagées. Depuis mars une cellule d’accompagnement est en place qui oriente nos professionnels voulant alléger leurs charges, renforcer leur trésorerie ou réussir leur transition numérique. Si les propositions existent bien, il n’est pas toujours facile d’en comprendre le fonctionnement. Une aide personnelle est nécessaire. 9 dirigeants l’ont déjà utilisée ! Nous avons aussi contribué à la digitalisation des formations disponibles auprès de la maison des entreprises de VGP, et bientôt paraîtra une lettre d’information Cell’eco pour « pousser » l’actualité économique et sociale. Dès avril les commerces de marché disponibles et les restaurants délivrant des prestations ont été répertoriés. Depuis tous nos commerces sont devenus accessibles via une carte interactive gérée par VGP, et bientôt un site internet sera la vitrine digitale de nos professionnels. Plusieurs actions de communication ont aussi été réalisées vers le club des entrepreneurs de VGP, ou vers des associations comme Salveterra ou 60 000 rebonds soutenant des dirigeants créateurs ou en reconversion Parmi les nombreux sujets à venir retenons la mise en place d’espaces co-working et nos travaux sur le volet économique du projet cœur de ville. Bref beaucoup de beaux projets en cours et à venir !

Bruno Olivier Bayle

ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Les événements tragiques de ces dernières semaines en France ont mis en évidence le rôle crucial des polices municipales. Dans notre ville, le contrat de coopération sécuritaire passé avec Bougival est caduc, le Maire ne l’ayant pas respecté. Il paraît qu’une vingtaine de personnes auraient été auditionnées pour créer une police municipale, mais aucune retenue ! Alors le Maire essaie de négocier avec la ville du Chesnay pour que sa police puisse intervenir sur notre ville. Tout cela n’est pas sérieux ; pourtant, entre sentiment et véritable insécurité, le problème est réel : cambriolages, voitures volées, incendiées, drogue, bus caillassé… Notre ville doit se doter urgemment d’une police municipale d’au moins 4 agents avec chaque année le recrutement de 2 agents supplémentaires pour arriver à une dizaine au final. Ils feront de la prévention auprès de la population, de la présence aux abords des écoles et des commerces ; ils verbaliseront si nécessaire pour que notre ville retrouve une réelle sérénité ; son financement est possible sans augmentation d’impôts la masse salariale le permet. Enfin il faut augmenter le nombre de caméras. Cette tribune ne pouvait se terminer sans évoquer Jean-Louis Gasquet qui vient de nous quitter. Il fut un Maire efficace, de dialogue et qui à donné notamment ses lettres de noblesse aux associations culturelles et sportives de notre ville. Nous ne l‘oublierons pas.

Jean François Baraton, Isabelle Toussaint. S. Michel , Carmen Ojeda-Collet

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Nous voilà confrontés depuis le début de l’automne à une accélération de la propagation du Covid, dans des circonstances peut-être encore plus inquiétantes que lors de la première vague. En effet, notre confiance a été fortement éprouvée par la gestion de ce dossier par le gouvernement, notamment sur l’utilité des masques au printemps dernier, et sur la stratégie de testage cet automne. Il est à craindre que, sans progrès médical décisif, la situation se prolonge et que notre confiance diminue encore. Il y a là un enjeu démocratique important. À l’échelle de notre commune, nous n’avons pas de reproche particulier à adresser à la majorité municipale dans sa gestion de la maladie, mais nous regrettons vivement que l’opposition que nous représentons soit particulièrement mal informée. Par exemple, nous ne sommes tenus informés des réunions à venir que lorsque nous recevons les convocations, soit 4 ou 5 jours à l’avance. Nous avons posé la question lors du conseil municipal d’octobre, et le maire a eu le culot de nous répondre que ces dates étaient sur le site de la ville. Malheureusement pour lui, nous ne trouvons toujours rien : à la date où nous écrivons, une semaine avant le conseil de novembre qui semble devoir être maintenu, toujours rien sur le site. La démocratie, c’est un impératif qui vaut peut-être encore plus dans une période de privation de libertés !

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com

Novembre 2020

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Conçu dans une perspective d’embellissement et de dynamisme de notre ville, le projet de « Cœur de ville » vise aussi à en rapprocher les différents quartiers. Par les nouveaux services et équipements qu’il proposera comme la médiathèque ou la maison des associations, il est appelé à constituer un point de rencontre, notamment à l’intention de ceux qui en sont les plus proches et les habitants de Beauregard seront ainsi très concernés par sa création. Il va de soi que cet aménagement ne suffira pas à résoudre les difficultés que rencontre aujourd’hui le domaine de Beauregard. Difficultés bien connues : des bâtiments qui vieillissent et exigent de profondes rénovations, des réseaux en mauvais état, un système de chauffage défaillant, un manque de logements accessibles aux personnes à mobilité réduite, obligeant des locataires âgés à quitter un appartement où ils vivent depuis toujours. Chacun sait que le statut juridique du Domaine complique singulièrement l’action de la commune, notamment lorsqu’il s’agit de distinguer ce qui relève du bailleur et ce qui relève de la commune. C’est pourquoi nous avons relancé le dialogue avec la mairie de Paris, propriétaire du Domaine, et le bailleur, en lien avec le préfet des Yvelines et le Président du Conseil départemental. Si les intérêts des acteurs ne convergent pas toujours, la volonté de la municipalité est entière pour rénover Beauregard.

Michel Aubouin, Françoise Albouy

ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Le projet Cœur de ville nous a été, une énième fois, présenté en conseil municipal. Les travaux de la médiathèque ne commenceraient pas avant 2022, les appels d’offre pour le choix des entreprises ne sont toujours pas lancés. Le projet, en l’état actuel, nous interpelle : 250 logements sans aucune mixité sociale, entraînant de fait (pour respecter la loi SRU) la construction supplémentaire de 65 logements sur Beauregard. La démolition de la crèche actuelle et sa reconstruction dureraient au moins deux ans pendant lesquels on trouverait un autre lieu pour accueillir les jeunes enfants ; lequel ? Les parkings du parvis de la mairie, la poste et des résidents de l’avenue Gustave Mesureur seraient supprimés. On nous dit que l’avenue de la Drionne serait réduite à 2 fois une voie permettant de créer des parkings et une piste cyclable. Le dénivelé avec les commerces et notamment la brasserie est tel qu’il est utopique de penser que les Cellois s’y rendraient. L’habitat  serait constitué de grands logements (environ 73 m2) mis à la vente à 6 340 € du m2… De plus penser que tout serait réalisé fin 2025 n’est que pure utopie, car pour finir tout chantier il faut déjà le commencer. Notre groupe « Ambition Celloise » portait un projet « à taille humaine », d’une centaine de logements en mixité sociale, et centre de soins qui conservait les parkings et surtout protégeait et améliorait l’environnement. Ce n’est pas le choix du groupe majoritaire ; nous le regrettons.

Jean François Baraton, Isabelle Toussaint. S. Michel , Carmen Ojeda-Collet

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

L’ordre du jour du conseil municipal du 5 octobre a porté essentiellement sur le projet de Cœur de ville. C’est un sujet majeur du mandat qui débute. Nous nous félicitons que ce dossier proposé il y a plus de 12 ans par notre groupe – il n’est jamais trop tard – soit repris par l’actuelle mandature. L’objectif du projet est de favoriser le rapprochement de nos quartiers isolés en créant un lien entre ceux-ci et un pôle attractif. Nous avons été extrêmement surpris lorsque le Maire, répondant à nos critiques sur l’absence de logements sociaux dans son projet, a indiqué qu’en fin de compte, il devrait bien y en avoir un certain nombre dans ce nouveau quartier. Nous nous en félicitons, mais nous rappelons qu’il s’agit d’une obligation légale, à hauteur de 25%, inscrite dans la loi et reprise dans notre Plan local d’Urbanisme.
Est-ce une prise de conscience tardive, mais salutaire, ou un rappel à l’ordre du préfet des Yvelines, nous ne le saurons probablement jamais ! Nous souhaitons cependant conserver une approche positive de ce dossier, et nous sommes prêts à contribuer à son élaboration, en attachant une attention particulière au lien de ce nouveau quartier avec le reste de la ville, notamment la place du Jumelage et la gare, une vraie continuité devant être créée entre ces sites. Ce projet ne doit pas être traité dans un esprit étriqué. Il doit être ambitieux et structurant pour les décennies à venir. Nous défendrons fermement ce point de vue.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com

Octobre 2020

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

De nombreux signaux comme le dérèglement climatique, flagrant cette année, ou les limites d’un modèle économique mondialisé conduisent à nous poser la question du mode de développement que nous souhaitons pour nous et nos enfants. Un consensus non-partisan devrait se dégager pour mettre en place des solutions pragmatiques conciliant la protection de notre environnement et la poursuite d’un développement harmonieux. Nous voulons en tout premier lieu conserver notre cadre exceptionnel. Des actions de mise en valeur de ce patrimoine forestier seront prochainement lancées avec un accent mis sur la réponse à la dégradation de l’état sanitaire des arbres soumis à des conditions climatiques difficiles. Nous allons poursuivre et accélérer les investissements dans le domaine des économies d’énergies, qu’il s’agisse de l’isolation ou de la rénovation des installations de chauffages des bâtiments ou du passage en LED de l’éclairage public. Une enquête publique en cours sur les possibilités provenant des énergies renouvelables pourrait offrir de nouveaux horizons. L’augmentation régulière de l’offre de transports collectifs (Trains et bus) et la création progressive d’un réseau de cheminements Cycles permettra de réduire le recours à la voiture particulière. De nombreuses autres actions sont lancées : recyclage de tous les emballages ménagers, ressourcerie, bio, tables de tri et menu végétarien dans les écoles. Nous comptons sur chacun d’entre vous pour nous accompagner dans cette démarche.

Jean-Christophe Schnell

ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

Une enquête d’utilité publique a été lancée du 31 août au 2 octobre. Son but est d’autoriser la modification du plan local d’urbaniste pour réaliser de nouveaux logements sociaux. Certes la ville doit respecter ses engagements, mais les sites choisis ne sont pas les mieux adaptés. Après la construction en cours de 78 logements avenue M. de Hirsch à Beauregard, la construction 66 nouveaux sur le parking attenant devrait débuter fin 2021 densifiant fortement ce quartier. L’autre site est celui situé à côté de la piscine Corneille : 48 logements coincés entre la voie ferrée, le mur borgne de la piscine, et la gare routière avec seulement 24 places de stationnement pour les résidents. Pendant les travaux, plus d’accès par le pont ni parking pour les usagers de la piscine. Mais le véritable problème est le manque de mixité sociale dans ces constructions. La ville propriétaire des terrains, aurait pu l’imposer comme condition de vente bailleur I3F. La possibilité pour des familles de conditions sociales différentes de vivre ensemble est gage d’une ville apaisée. Elus d’opposition nous proposons que chaque nouvelle construction collective sur notre ville respecte cette mixité ; cela concerne le projet coeur de ville et ses 250 logements sociaux du quartier des Gressets. Pourquoi ne pas faire une réunion publique en respectant évidemment tous les gestes « barrières » pour débattre du bien fondé de ces projets.

Jean François Baraton, Isabelle Toussaint. S. Michel , Carmen Ojeda-Collet

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Depuis la rentrée de septembre, nous pouvons constater un net accroissement de la circulation, matin et soir, sur les axes principaux de notre ville. Cela peut s’expliquer en partie par la crainte de certains d’utiliser les transports en communs dans une période de recrudescence de la Covid. Mais il faut aussi avoir en tête que le besoin de transports augmente de plus de 3% par an dans la région Ile de France, tout particulièrement en banlieue, et que la situation de cette année risque de devenir normale dans 2 ou 3 ans. Il faut donc prendre le problème à bras le corps, comme nous l’avons proposé lors de la campagne municipale, en développant considérablement l’offre de transports collectifs (navettes vers Paris et Saint-Quentin). Une récente étude de l’Agence Européenne de l’Environnement nous apprend que 13% des morts dans l’UE sont dues à la pollution, notamment automobile : à la question des temps de transports s’ajoute celle de la pollution. Enfin, le confinement du printemps a eu au moins un aspect positif, en nous offrant un silence extraordinaire que nous ne connaissions plus depuis des décennies dans notre commune. Dès la fin du confinement, nous avons eu droit au retour de nombreux véhicules aux échappements non conformes (motos et voitures souvent haut de gamme) : contre cela, il est certainement possible d’agir par des contrôles réguliers. L’organisation des transports doit être une priorité pour les années à venir.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com

Septembre 2020

Ensemble pour La Celle Saint-Cloud

Dès son installation, le Conseil municipal s’est mis au travail pour mettre en œuvre le programme approuvé par nos concitoyens lors des élections municipales. Les élus sont, chacune et chacun, dotés d’une feuille de route ou chargés d’apporter leurs propositions dans les commissions municipales ou les organismes au sein desquels ils ont été désignés. Ce travail est nécessairement collectif, et nous souhaitons travailler en bonne intelligence avec les groupes d’opposition. Ce n’est donc pas sans le déplorer que nous avons constaté, dès la première séance, l’attitude polémique du groupe « Ambition celloise ». Plusieurs recours contestant l’élection municipale ont été déposés par ce groupe, tous promptement rejetés par le Conseil constitutionnel, qui considère qu’il n’y a pas lieu de statuer. Probablement par dépit, ce même groupe s’en prend aux personnes par des allégations trompeuses et biaisées relatives aux indemnités légales d’élus. Nous ne cèderons pas à l’invective ni à la polémique, qui ne correspondent pas aux attentes des Cellois ! Ce mandat a pour but le service de nos concitoyens, et nous nous enrichissons des propositions constructives émanant des différents groupes municipaux. C’est à un dialogue constructif que nous invitons les groupes d’opposition, et à un travail au service de notre ville. Ainsi vous pourrez compter toujours sur notre engagement, à vos côtés, en particulier dans les moments difficiles que nous traversons. À tous, jeunes, parents, aînés, nous souhaitons, une très bonne rentrée !

Valérie Laborde, Laurent Dufour et Julie Martinot

ensemblepourlcsc@gmail.com

Ambition Celloise

La rentrée sera difficile pour de nombreux cellois qui subissent les effets de la crise sanitaire et économique toujours présentes ; certains risquent de perdre leur emploi, d’autres auront des revenus moindres avec ce que cela entraine au quotidien. Dans de nombreuses communes les élus ont décidé de baisser leur indemnité en cette période de crise majeure. Chez nous, Monsieur le Maire augmente la sienne de 38% par rapport à ce qu’il percevait l’an dernier, soit 72000 euros sur la mandature. Chacun jugera. Le rôle des élus d’Ambition Celloise est de s’interroger sur le bien fondé des projets proposés par la majorité, mais aussi de faire des propositions. Nous réitérons notre demande : une police municipale et un déploiement plus judicieux de la vidéo protection ; Il y a urgence. En juin, 11 vols de voitures sont à déplorer, notamment à La Chataigneraie, faisant suite aux incendies volontaires de nombreux véhicules. En juillet, de graves incivilités ont entrainé des destructions de matériels publics nécessitant l’intervention de la police de Versailles…, sans oublier les trafics illicites. Ce climat d’insécurité a pour conséquence, en plus des préjudices individuels, la baisse sensible d’attractivité de notre commune et les conséquences qui en découlent. Dans votre programme de campagne, vous aviez repris Monsieur le Maire, nos propositions sécuritaires, affirmant même qu’il y aurait création d’une police municipale et doublement des caméras vidéo en 2020 ; respectez votre parole !

Jean François Baraton, Isabelle Toussaint. S. Michel , Carmen Ojeda-Collet

Solidaires pour La Celle Saint-Cloud

Parmi les sujets qui seront abordés lors des 6 ans du mandat municipal qui vient de débuter, nous serons particulièrement vigilants sur ceux qui structurent notre ville (cœur de ville, rénovation de Beauregard, transports) et ceux qui permettent d’assurer les solidarités entre les cellois (tarifs, logements sociaux, intercommunalité). Dans l’état actuel du projet de cœur de ville, nous ne voyons toujours qu’un pâté de maison, sans liaison avec la gare ni avec la place du Jumelage : ce n’est pas ainsi que l’on améliorera la vitalité de notre commune. D’ailleurs, ce projet ne prévoit pas de logements sociaux, ce qui augmente encore notre déficit au regard de nos obligations légale, qui est supérieur à 40%. Nous sommes donc d’autant plus inquiets pour le projet de rénovation du quartier de Beauregard. Nous craignons que la majorité municipale, à son habitude, fasse porter une nouvelle fois l’effort en matière de logements sociaux sur ce quartier, sans concertation réelle avec ses habitants. La crise environnementale nous impose des mesures très fortes en matière de transports. Il faudra donc favoriser très fortement les transports collectifs et lutter contre les nuisances sonores de trop nombreux véhicules. Enfin, nous estimons que les tarifs des services proposés par notre commune sont trop souvent dissuasifs pour les ménages les moins favorisés financièrement. Il en résulte que, bien souvent, ces services profitent en priorité aux plus aisés : c’est une injustice flagrante.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com