Novembre 2018

Ensemble, préparons l’avenir de La Celle Saint-Cloud

Nous sommes le 10 octobre 2018, lorsque nous rédigeons cette tribune pour le mois de novembre et nous constatons encore cette année que rien ne sera organisé à La Celle Saint-Cloud pour Octobre Rose, le mois du cancer du sein.
Ce cancer est le plus fréquent chez les femmes : près de 60.000 nouveaux cas tous les ans ! Le cancer du sein concerne 1 femme sur 8 ! Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Mais diagnostiqué rapidement, il se soigne efficacement, comme l’indique la ligue contre le cancer des Yvelines. Octobre rose c’est le mois de la prévention. Il faut inciter les femmes à se faire dépister régulièrement entre 50 et 74 ans, mais aussi dès 25 ans. Cette campagne de prévention n’est pas seulement l’affaire du Ministère de la Santé, nombre de villes y participent.
Et pour cause, la commune toujours proche de ses concitoyens sera toujours un relais efficace de communication.
Nous réitérons notre souhait de voir La Celle Saint-Cloud participer à la prochaine édition d’Octobre Rose en 2019… Pourquoi pas dans le cadre des conférences organisées au Théâtre…

Stéphane Michel
contact@stephanemichel.fr

Ensemble, à gauche, solidaires
pour La Celle Saint-Cloud

L’image que l’on se fait des femmes et des hommes politiques peut changer très vite en raison d’attentes trop fortes ou de promesses non tenues. Les évolutions intervenues depuis cet été le montrent comme une évidence. Il est vrai que promettre, comme l’a fait le Président de la République que la réussite individuelle (de quelques-uns) profitera à tous était une affirmation hasardeuse, voire mensongère. Il est donc essentiel de revenir aux attentes principales de nos concitoyens, là où nous avons la possibilité d’agir. Dans notre ville, le principal problème, le plus immédiat, est très probablement celui des transports en commun, que ce soit vers Paris ou de banlieue à banlieue. Compétente en la matière, la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc -VGP- a une taille assez importante pour organiser ces transports de manière cohérente. On a pu constater certaines améliorations dans les dessertes des bus, mais c’est encore loin d’être suffisant pour désenclaver réellement notre commune. VGP est encore une intercommunalité de circonstance (créée avant tout par obligation), et il est impératif qu’elle s’oriente vers une intercommunalité de projets par exemple sur ce sujet essentiel des transports. Il faudra donc aller beaucoup plus loin dans les années à venir, en multipliant les rythmes de passage, mais aussi en créant de nouvelles liaisons, le cas échéant sur des voies dédiées, afin de permettre des trajets sûrs et rapides entre les réseaux existants ou en projets.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue
eag.valcsc@gmail.com

La Celle qu’on aime

En agglomération, près de la moitié des trajets parcourus en voiture font moins de 2kms. La part du vélo dans les déplacements n’est de l’ordre que de 2%. C’est dire si le vélo a une grande marge de progression, d’autant plus qu’il est à la fois bon pour la santé, qu’il permet de se déplacer à faible coût, qu’il contribue à réduire les gaz à effet de serre et que c’est un véritable plaisir que de se déplacer à vélo dans notre ville au milieu de son environnement privilégié. D’autant plus, que le vélo électrique permet maintenant d’aborder le relief de notre ville plus aisément. Cependant, le vélo ne peut prendre sa place que si on fait une place au vélo : – Complétons les pistes cyclables afin qu’elles permettent réellement de se rendre d’un point à un autre et qu’elles ne s’arrêtent pas au milieu de nulle part. – Favorisons un stationnement aisé et sécurisé. – Créons des sas vélos aux feux tricolores. – Rendons visible les zones 30. – Explicitons les nouvelles règles intégrées dans le code de la route (circulation à double sens pour les vélos dans les zones 30, tourne à droite aux feux rouges…). – Communiquons (panneaux, site de la ville) pour permettre une politique de sensibilisation au respect du partage (distance à respecter, vitesse…). – Publions un plan des circulations douces sur le site de la ville. Pour un meilleur cadre de vie pour tous, faisons en sorte que de plus en plus de piétons et de cyclistes puissent se déplacer en toute sécurité.

Jean-François Baraton, Stéphane Dassé, Frédérique Vial
contact@lcqaime.fr

La Celle Saint-Cloud 2020

Une fois de plus, dans sa Tribune du mois dernier, le groupe La Celle qu’on aime fait preuve au mieux d’une incapacité à écouter ce qui est dit en Conseil Municipal, au pire d’insinuation calomnieuse. Bien entendu Monsieur le Maire a salué le comportement héroïque du Colonel Beltrame, tant lors du Conseil municipal que précédemment lors de la minute de silence organisée après l’attentat. Olivier Delaporte a simplement rappelé lors de sa réponse à Monsieur Baraton qu’il n’était peut-être pas inutile d’avoir un peu de recul par rapport à l’actualité avant de décider de renommer une rue. Heureusement, les comportements héroïques sont nombreux et la solidarité s’exprime au quotidien quoiqu’en disent les oiseaux de mauvais augure qui prennent plaisir à crier au délitement du civisme et du lien social. En ce temps de commémoration du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, alors que plus de 30 000 militaires français sont engagés sur des opérations internationales, prenons un peu de distance par rapport à une insinuation politicienne. Notre devoir de mémoire est plus important que jamais. Qu’ils soient tombés au champ d’honneur pour la France il y a un siècle ou en nous protégeant contre le terrorisme, tous nos héros méritent notre gratitude. Il nous incombe de transmettre le flambeau du souvenir aux jeunes générations pour que la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la France perdure à jamais. Nous vous attendons nombreux le 11 novembre.

Jean-Claude Teyssier
lacellesaintcloud2020@gmail.com