Mars 2019

Ensemble, préparons l’avenir de La Celle Saint-Cloud

Le planning 2019 du Coeur de Ville est lancé, au pas de charge, pour démarrer les premiers travaux en 2020 ! En premier lieu, le concours de la Médiathèque a été lancé lors du conseil municipal de décembre 2018. Je suis seul à m’être abstenu. Si j’ai moimême porté un projet de médiathèque en 2014, alors que le Maire en place depuis 3 mandats ne l’avait pas fait, ce n’était pas dans le cadre d’un quartier d’habitation construit entre deux routes départementales à fort trafic. Cela n’a jamais été ma vision du développement harmonieux de notre Ville. Le choix de l’aménageur du Coeur de Ville sera entériné en juin 2019 et le contrat signé en octobre 2019… Après 5 années de réflexion et d’études qui n’auront rien donné de plus concret pour les cellois que quelques esquisses présentées dans le magazine municipal, il serait urgent de conclure en 2019… Ce planning semble plus soumis au calendrier électoral qu’à l’intérêt des cellois. Alors que ce projet devrait modifier de façon substantielle le cadre de vie, aucune « concertation préalable » n’est programmée. Aujourd’hui, nous traversons une crise depuis plusieurs mois, sur laquelle chaque responsable politique colle sa grille d’analyse, sans trouver de réelle issue. C’est avant tout la crise du politique et de son système de représentation, marquée par la volonté des citoyens de se réapproprier la décision politique.

Stéphane Michel

contact@stephanemichel.fr

Ensemble, à gauche, solidaires
pour La Celle Saint-Cloud

Face au constat du vieillissement du quartier de Beauregard, dont une partie a plus de 60 ans, une étude a été engagée sur les possibilités d’évolution des bâtiments qui nécessitent une rénovation, ainsi que sur l’équilibre d’ensemble du domaine. Un état des lieux assez précis nous a été présenté il y a quelques semaines par un groupement de cabinets d’études. Son analyse de la situation (quartier isolé, peu attractif, bâtiments souvent très dégradés, commerces en difficultés) amène à envisager une rénovation profonde de Beauregard. Cette évolution, nous a-t-on dit, devrait se faire sans augmentation du parc social, ce qui répond à notre préoccupation de mixité sur l’ensemble de la ville. Elle pourrait donc se traduire par des rénovations suivies, éventuellement, de mise en vente, voire par des destructions suivies de reconstructions. Bien sûr, rien n’est encore décidé, et les discussions entre notre commune et la ville de Paris, propriétaire du domaine, pourront durer longtemps. Il semble toutefois que le diagnostic soit partagé. Si tout cela se concrétise bien, l’impact sur les habitants du quartier sera considérable, notamment en matière de relogement. Il sera impératif d’utiliser les logements libres pour permettre de fluidifier l’évolution. On pourrait dès à présent préempter les bâtiments qui vont être construits avenue Maurice de Hirsch pour permettre d’accueillir les habitants des premiers logements qui seront rénovés ou reconstruits.

Olivier Blanchard et Marie-Pierre Delaigue

eag.valcsc@gmail.com

La Celle qu’on aime

L’aspiration des citoyens à être écoutés et à pouvoir s’exprimer est aujourd’hui très forte. Sans opposer démocratie participative et démocratie représentative, il nous apparaît essentiel de coconstruire, avec l’ensemble des Cellois, les décisions importantes qui concernent l’avenir de notre ville et de notre cadre de vie. Aussi, nous proposons une consultation renforcée des Cellois en amont de la réalisation d’importants investissements et aménagements tels que la médiathèque, l’opération Coeur de Ville ou la rénovation de Beauregard. De même, l’avis des Cellois pourrait être recueilli avant la mise en place de nouveaux services (police municipale, crèches, maison de retraite…). Ceci permettrait de mieux apprécier l’opportunité de ces réalisations, d’aménager leur configuration et permettrait à chacun de prendre conscience de leur coût. Nous estimons que des consultations devraient être également mises en oeuvre lors des modifications apportées au Plan Local d’Urbanisme, autrement que par une simple enquête publique ignorée de beaucoup de gens, ou encore en amonts de décisions importantes en matière de fiscalité locale. Ces consultations pourraient prendre la forme de référendum d’initiative locale ou plus simplement de réunions publiques de présentation et de débat. Dans cet esprit et puisque l’actualité nous y encourage, ne pourrait-on pas organiser prochainement un grand débat public municipal afin de débattre ensemble des projets et de l’avenir de notre ville ainsi que de Versailles Grand Parc ?!

Jean-François Baraton, Stéphane Dassé, Frédérique Vial

contact@lcqaime.fr

La Celle Saint-Cloud 2020

« L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble. Elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait. » déclarait Robert Schuman, l’un des pères fondateur de l’Europe, le 9 mai 1950. Le 7 février 1951, il reçut, en lègue d’Auguste Dutreux, le château de La Celle Saint-Cloud où il eut probablement tout le loisir de méditer sur sa volonté d’Europe. Mais quelle Europe ? Espace de paix et de protection. D’une communauté créée pour éviter de nouvelles guerres, nous sommes passés à un espace sécurisé commun. C’est déjà un grand pas sur un long chemin. Espace de libre circulation des hommes, des idées et des cultures, sans pour autant renier les spécificités de chacune de nos nations. Cet espace de liberté unique au monde doit rester la norme. Espace d’échange économique. L’ECU puis l’Euro ont simplifié la vie des entreprises européennes, car la plupart des échanges commerciaux se font au sein de l’Europe. L’union est notre force avant d’affronter le reste du monde. Ces idées simples doivent rester notre ligne de conduite. En cette veille d’élections européennes, il est surprenant de constater la confrontation entre progressistes et populistes. Il est tout aussi paradoxal d’élire au parlement européen des femmes et des hommes qui ne veulent pas de cette Europe. Ne peut-on pas être fier d’être à la fois français et européen ? En démocratie, la liberté de penser, c’est aussi le vote : alors rendez-vous aux urnes le 26 mai !

Georges Lefébure

lacellesaintcloud2020@gmail.com